galerie art hénot GALERIE HENOT - 14 rue de Mora - 95880-Enghien les Bains
Tél & fax: 33 (0)1 34 12 69 96
contact@galeriehenot.com
POLITIQUE DE LA GALERIE
LISTE DES ARTISTES-PEINTRES
SCULPTURES: M.FERRE
LA GALERIE CHEZ VOUS
COMMANDER UNE OEUVRE
RETROSPECTIVE en HOMMAGE A VIDALENS
MECENAT ET FISCALITE
BIOGRAPHIES
MISE A JOUR
ENGHIEN-LES-BAINS
CONTACT
 

  

 

 

             CARZOU

De son vrai nom Karnik Zouloumian, Carzou est un peintre français d’origine arménienne né à Alep (Syrie) le 1er janvier 1907. Ayant obtenu, après d’excellentes études en Egypte, une bourse pour venir étudier en France, il arrive à Paris en 1924 et sera diplômé de l’Ecole Spéciale d’architecture du boulevard Raspail.

Mais il ne rêve que de peinture et, entre les séances dans les académies, survit grâce à des dessins satiriques dans les journaux et diverses créations artistiques (affiches, tissus). A la suite de différentes participations aux salons, il obtient, avec Bazaine, le Prix Saint François d’Assise en 1938 et fait l’année suivante sa première exposition particulière. A quarante ans de là, en avril 1979, il sera « installé » à l’Académie Nationale des Beaux-Arts (Institut) à un siège où lui succédera Zao Wou-Ki.

 

Entre ces deux dates se développe une carrière exceptionnelle marquée par une centaine d’expositions en France et à l’Etranger ainsi que par sa participation à de nombreuses manifestations officielles. Ses expositions les plus marquantes auront ainsi pour thème « Venise » (1953), « L’Apocalypse » (1957), « Figures Rituelles » (1968) et jusqu’à « Versailles » (1994). Officier de la Légion d’Honneur, il accumule les récompenses : trois fois lauréat du prix Hallmark, Grand Prix de l’Education Nationale à Tokyo, Grand Prix « Europe » de la première biennale de Bruges, prix du public aux « Peintres témoins de leur Temps ». La conception de plusieurs décors et costumes pour l’Opéra de Paris (« Les Indes Galantes » en 1952, « Giselle » en 1954), Roland Petit (« Le Loup » en 1953), la Comédie Française (Athalie » en 1955), et le Théatre de Paris (« La Péricole », 1969) ne fera qu’ajouter à cette célébrité. En 1955, un référendum organisé par « Connaissance des Arts » l’avait d’ailleurs classé parmi les dix meilleurs peintres d’après-guerre. Et, en 1976, il sera membre du jury du Festival de Cannes.

 

Auteur également d’une vaste œuvre graphique et de plusieurs tapisseries, il achève en 1991 plus de 600 m² de peinture sur des thèmes repris de l’ « Apocalypse » de 1957 dans le cadre d’une chapelle de Manosque (Alpes de Haute Provence) qui deviendra le siège de la Fondation Carzou. Le centenaire de sa naissance y sera célébré durant l’été 2007dans le cadre de « Arménie mon amie ».

 

Carzou est mort à Périgueux, près de son fils, en août 2000.

 

 
 

GALERIE HENOT - 14 rue de Mora - 95880-Enghien les Bains
Tél & fax: 33 (0)1 34 12 69 96
www.galeriehenot.com